Étiquette : tourbé Page 1 of 2

Port Ellen 1980 G&M (36yo)

Port Ellen 1980 G&M

Un article sur le sujet arrivera plus tard mais, lors de mon séjour en Écosse (dont une découverte d’Edinburgh et ses incontournables avec ma compagne m’ayant offert ce superbe voyage pour mes 40 ans, merci Audrey!), j’ai eu le plaisir de découvrir le Bow Bar (notez-le déjà comme incontournable). Ce pub était renseigné dans notre guide comme ayant de bonnes bières (bof, pour la bière je peux conseiller mieux 😉 ) mais surtout une carte affichant plus de 300 différentes références de whisky. Que nenni, il y en avait plus de 400 je pense :p

Je m’orientais vers un Highland Park 40yo, bouteille impayable, et m’attendais à un prix élevé pour sa dégustation mais je voulais le goûter, juste le goûter, juste une fois… Sorry? 258£? Ok, i’ll try something else. Près de 300€ le verre de 3,5cl, faut pas déconner non plus… J’ai donc opté, pour me consoler, pour un Port Ellen 36 ans d’âge embouteillé par Gordon & MacPhail (46%, embouteillé en 2016 et à quand même 80£ le verre hein…). Mon premier Port Ellen, parce que ca aussi c’est devenu impayable… Hâte de goûter ça! 😀

Lire la suite

Ardmore 20yo Old Malt Cask

Ardmore 20yo old malt cask

En dégustation ce jour, je vous propose un fort sympathique Ardmore 20yo Old Malt Cask (49,3%), une collection que l’on doit à l’embouteilleur Hunter Laing. Il s’agit d’un single cask de whisky distillé en octobre 1996 et embouteillé en avril 2017 pour une édition limitée à seulement 278 bouteilles. J’ai trouvé assez peu d’infos sur cette bouteille mais, ma foi, ce qui compte avant tout c’est le plaisir qu’elle peut procurer 😀

Lire la suite

Octomore 09.3

Octomore

L’Octomore 09.3 est un whisky affichant « à peine » 133 ppm (partie par million de phénols, échelle de mesure de la tourbe pour les non-initiés). À l’heure d’écrire ces lignes ceci en fait, à ma connaissance, un des whiskys les plus tourbés disponibles sur le marché (le plus tourbé restant le 08.3 affichant 309ppm, merci pour l’info Gaël 😉 ). Composé d’orge Islay de la ferme Octomore, il a été distillé et transvasé dans 134 fûts, essentiellement de second remplissage. Ok, je sais, ce qui vous intéresse avant tout ce sont ses notes de dégustation donc c’est parti :p

Lire la suite

Port Charlotte heavily peated

Port Charlotte heavily peated

Puisque je me suis lancé dans les whiskies tourbés, je vous propose aujourd’hui les notes de dégustation du Port Charlotte heavily peated (10yo – 50%). Bon, le nom tend à faire penser que ca va envoyer du lourd; et avec un degré d’alcool déjà non négligeable, je me demande si j’aurai bien droit à une petit bombe tourbée… En tout cas ils ont des bouteilles avec une vraie identité graphique et on a l’impression de manipuler de bons vieux gros flacons d’apothicaire. Ce whisky 10 ans d’âge, affichant 40ppm, est une combinaison de 65% de first-fill Jack Daniel’s casks, 10% de second-fill Jack Daniel’s casks et 25% de refill French oak wine casks. Je vous laisse apprécier les notes 😀

Lire la suite

Paul John Select Cask Peated

 

paul john select cask peated

Partons à la découverte du Paul John Select Cask Peated (55,5% – 2017), un whisky indien dont le label est un des plus réputés de ce pays avec Amrut. J’aurais tendance à dire que, pour ce que j’en ai goûté, le Paul John trouve ses plus belles expressions au travers de la tourbe. Paul John propose des whiskys de qualité mais à des tarifs bien plus élevés que son principal concurrent… Est-ce que cette bouteille vaut son prix? On voit cela avec les notes 😀

Lire la suite

BenRiach Curiositas

BenRiach Curiositas
Désolé pour l’attente mais je planche sur le projet d’un e-shop et n’ai été que peu disponible mais me revoici avec les notes de dégustation du BenRiach Curiositas (10yo – 46%) 😀 Celui-ci est un assemblage de fûts de bourbon, de fûts de rhum et de fûts vierges. Il a été goûté lors d’un masterclass spécial « Route de la tourbe » et les autres notes suivront 😉

Lire la suite

Teeling 24yo Sauternes

Teeling

Présentation du Teeling 24yo en fûts de Sauternes. Pour rappel (si utile même si j’en doute), Teeling est une des maisons les plus réputées en Irlande, avec Redbreast et… Non, désolé, je ne parlerai pas de Jameson, même s’ils ont récemment sorti 2-3 bouteilles pas mal cotées, je ne les ai pas goûtés donc voilà. Le Teeling le plus âgé est un 34 ans d’âge à plus de 4.000€ la bouteilles, et perso, j’peux pas me permettre de les acheter, pas même le 30 ans, le 28 ans déjà c’est très chaud… Celui-ci reste à un certain prix (abordable mais ca ne va pas durer une fois qu’il sera sold out vu sa cote) mais devrait déjà suffire à combler les plus difficiles. Il est composé de pas moins de 1991 fûts, a vieilli 24 ans, d’abord en fûts de bourbon avant une finition en fûts de Sauternes… Attendez-vous à du whisky fruité et délicatement épicé, mais aussi étrangement très légèrement tourbé, dans une presque parfaite balance! Je dis presque parce que je suis devenu difficile… 

Lire la suite

Talisker Distillers Edition Amoroso

Talisker Distillers Edition Amoroso
Le Talisker n’est pas toujours des plus abordables (et ici je ne parle pas de prix) surtout pour les personnes qui n’apprécient que fort peu la tourbe. Il faut avouer qu’il est généralement assez complexe dans ses plus jeunes expressions. Ce Talisker Distillers Edition (45.8%) a connu une finition en fûts de sherry Amoroso (plus doux que l’aloroso), ce qui le rend plus doux qu’un autre jeune whisky de la gamme qui aurait vieilli en fûts de bourbon. Sa puissance tourbée habituelle en est ainsi amoindrie et son potentiel fruité est à l’inverse accentué. On voit ça de plus près avec les notes de dégustation 😉 

Lire la suite

Spey Fumare

Spey Fumare
Le Spey Fumare est le premier whisky tourbé auquel s’essaye la Speyside Distillery, oui parce que c’est un autre truc à la mode depuis 2-3 ans que de s’essayer à ce genre de choses pour des distilleries faisant habituellement tout sauf ça. Jusque là j’ai toujours eu tendance à dire « Essayer de faire de nouvelles choses c’est bien mais pourquoi ne pas tenter d’exceller un peu plus encore dans ce que l’on fait de mieux? ». Ce genre d’essai est rarement concluant mais ma foi, autant le tester puisqu’il est là… Enfin, après l’avoir versé dans mon verre je n’étais pas sûr qu’il soit bien là tant sa couleur est claire, on pourrait croire à du pur distillat, ou de l’eau. Espérons qu’il soit un peu plus présent au nez et en bouche…

Lire la suite

Highland Park Odin

Highland Park Odin

Comme on dit, « jamais trois sans quatre », en tout cas dans une quadrilogie, voici donc l’Highland Park Odin. Succédant à Thor, Loki et Freya, ce whisky 16 ans d’âge est sorti en édition de 17.000 bouteilles. Titrant à 55.8%, c’est le plus « costaud » de la gamme. Vieilli en fûts de sherry et Hogsheads de second remplissage, tout de noir vêtu, il annonce un profil différent des autres. Différent et meilleur? On voit ça avec les notes de dégustation 😉

Lire la suite

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén